Témoignages

Portrait à retrouver dans la lettre RDI #3

BridgetBrigitte GERLAND, alias, Bridget est en lice pour le concours Initiative « ♀ » Féminin. Cette éternelle artiste a ouvert en 2016 la première école de « Chair Dance », une danse inspirée des cabarets se pratiquant autour et avec une chaise. Après avoir donné des cours pendant 3 ans dans l’école de Pole Dance de sa sœur jumelle, elle décide, devant leur succès, de voler de ses propres ailes.

Pour Bridget, la Chair Dance est un moyen de prendre confiance en soi, tout en se musclant. Réservée aux femmes seulement, l’école Chair Follies, est un endroit discret où différents ateliers autour de la chaise sont proposés : yoga, fitness, danse, acrobaties…

La philosophie de l’école ? C’est un endroit où l’on peut réaliser ses rêves et ses envies avec la chaise comme fil conducteur

 

Créer un projet dans un territoire rural devient possible

AU PETIAu P'tit Bonheur Des ChampsT BONHEUR DES CHAMPS

Cette petite coopérative portée par 11 producteurs de 7 fermes différentes propose des produits de qualité, bio, locaux et issus de fermes à taille humaine. Les agriculteurs assurent les permanences du magasin, situé à Brindas (ouest lyonnais), pour vendre leurs propres produits mais aussi ceux d’autres producteurs respectant une charte qualité exigeante. Le magasin offre alors aux consommateurs le meilleur de la région : fruits et légumes, viandes, fromages et mêmes sorbets ! Dans le métier depuis 30 ans ou issus de parcours originaux, chacun a pu trouver sa place dans ce projet financé, en partie, par un prêt d’honneur de RDI.

 

Portrait à retrouver dans la lettre RDI #2

18622355_1766792840003229_8974009520134472192_nL’ALTER’HOSTEL

L’Alter’hostel, auberge participative et éco-responsable a ouvert ses portes en avril dernier dans le 9ème arrondissement de Lyon. Une première en France, l’auberge propose aux voyageurs de s’impliquer dans la vie locale tout en réduisant leur empreinte écologique. Comment ? En proposant un lieu ouvert à tous et en encourageant leurs clients à donner un coup de main aux initiatives locales (comme les Resto du cœur ou le théâtre du coin par exemple). De plus, l’auberge se veut la plus écologique possible : location de vélos, compost, toilettes sèches et captation de l’eau de pluie.

Notre philosophie ?
Protéger l’environnement, renforcer le lien social pour permettre aux voyageurs de vivre une expérience de voyage complètement différente.

 

 

 Portrait à retrouver dans la lettre RDI #1

Oullins

LA SUPER HALLE

La Super Halle, initiée par des producteurs et par GRAP (Groupement Régional Alimentaire de Proximité), est une société coopérative qui regroupe 3 activités : un magasin de producteurs en vente directe, une épicerie de produits bio et un restaurant traiteur. L’emphase est mise sur le bio et le local, le soutien de l’agriculture paysanne et la réduction des déchets. De plus, des conférences et des ateliers sont organisés régulièrement pour sensibiliser la population à une autre consommation.
À la Super Halle, en plus des produits bio et locaux, vous allez trouver une large gamme de produits en vrac et de bons petits plats cuisinés sur place tous les jours, le tout dans une ambiance conviviale !

Notre philosophie ?
Quand on replace l’humain au cœur du projet, une autre consommation est possible !

Développer ses projets devient simple avec RDI 

Atelier "Convaincre sans manipuler" de l'association les cites d'or dirige par Karim Mahmoud Vintam

LES CITÉS D’OR

C’est en partant du triste constat d’un décrochage scolaire et social massif que l’association Les Cités d’Or est née en 2007. Les créateurs Karim et Sandy Mahmoud-Vintam sont convaincus que chacun, quel que soit son parcours, peut être acteur de sa vie et de la société. Leur mouvement d’éducation populaire est basé sur un accompagnement individuel et un accompagnement collectif à travers des ateliers et des projets. Durant plusieurs mois, les bénéficiaires des Cité d’Or exploreront quelques compétences humaines et civiques fondamentales (argumenter, s’informer, tisser du lien, s’accepter, comprendre son environnement). RDI est intervenu en 2015, au moment du développement de la structure, notamment avec deux nouvelles embauches pour professionnaliser leur cause, reconnue d’intérêt général depuis 2013.

 Multiplier ses envies !

LivestationLE LIVESTATION DIY

Ils étaient deux au départ, en 2012, ils sont maintenant une quinzaine à travailler dans ce bar-restaurant conceptuel  du quartier de la Guillotière pour le plaisir des clients qui viennent ici manger de la cuisine du marché à faire soi-même et écouter une programmation artistique méticuleusement élaborée. Louana Erigoni et Arnaud Delhaye, les deux fondateurs, se sont rencontrés lorsqu’ils étaient tous deux responsables d’un site touristique outdoor. Le succès de leur collaboration sur la mise en place d’événements qu’ils y organisent les poussent à ouvrir le Livestation grâce à un prêt NACRE qui fut la première étape du projet. Ce lieu de vie propose en plus d’une offre restau du matin au soir, des événements souhaitant rassembler, et créer du lien social au travers d’ateliers DIY, concerts, expositions ou soirées jeux vidéos.

Une aide pour se lancer après les études

Have a planHAVE A PLAN

Les risques environnementaux et technologiques, Camille Di Rocco et Matthieu Dubuis les connaissent sur le bout des doigts. C’est pourquoi, après leur Master spécialisé dans la gestion du risque, ils ont décidé d’en faire leur métier en créant leur propre bureau d’étude Have a Plan. À travers l’information, la prévention, la protection et la gestion des crises, ils peuvent ainsi travailler sur les risques liés aux inondations, menaces terroristes ou encore canicules. Après un prêt d’honneur accordé par RDI ainsi qu’une garantie FGIF et une subvention CAP’JEUNES, pour les demandeurs d’emploi de moins de 26 ans, Camille et Matthieu ont pu ouvrir leur entreprise dans les locaux de la Coursive d’Entreprises à Saint-Fons.

 

Un sérieux coup de pouce pour la création et le développement de notre projet !

Ouverture de la Ka'fête ô mômesLA KA’FETES Ô MOMES

La Ka’fêtes Ô Mômes, c’est le projet de quatre parents pour répondre au besoin de lien social, interculturel et intergénérationnel de leur quartier du 4ème arrondissement, tout en créant leurs propres emplois. Depuis 2009, nous proposons aux parents, enfants et personnes âgées de se rencontrer et d’échanger via une kafet’ familiale, une garderie périscolaire, l’animation d’ateliers et de réunions.

Grâce aux outils de projection proposés par RDI, nous avons pu établir ensemble notre modèle économique. Le contrat d’apport associatif nous a également permis de compléter nos fonds pour démarrer notre activité. En 2012, avec la croissance de notre activité et le recrutement associé, notre modèle de gouvernance, d’organisation et d’autofinancement n’était plus adapté. Le consultant DLA nous a aidé à définir une réorganisation interne et à restaurer notre viabilité économique via la création d’activité complémentaire. Aujourd’hui, notre équipe est soudée et les membres du CA sont bien présents. Nous pouvons nous consacrer au développement de nouveaux projets ! Se félicite Karine Maurer, membre fondatrice et directrice.


Une aide pour les groupements coopératifs !

DSCN5679GRAP (Groupement Régional Alimentaire de Proximité)

Créée fin 2012, GRAP est un groupement coopératif d’entrepreneurs rhônalpins agissant dans le domaine de l’alimentation biologique et locale et mutualisant entre eux des services support, des approvisionnements, des moyens financiers et une stratégie commune de développement. GRAP regroupe à ce jour : cinq épiceries-supérettes, un magasin de producteurs, deux restaurants-traiteurs, deux boulangers, une structure de distribution de paniers, un agent commercial en vins bio & nature, et une activité d’import de produits bio méditerranéens. RDI est intervenu en mobilisant le FRIS à hauteur de 20 000 €, ainsi qu’une garantie France Active Garantie sur le prêt bancaire de la Nef.

Entreprendre à 25 ans, c’est possible

Biodegrad2BIODEGR’AD

Avec une expérience professionnelle restreinte et un apport financier limité, Tanguy BARD DE COUTANCE, Emeric MOUILLOT et Guillaume PARIS DE BOLLARDIERE, ont créé, à 24 et 25 ans, la première régie publicitaire de supports éphémères de clean tag, un concept qui consiste à appliquer un jet d’eau haute pression sur un pochoir représentant le logo d’une enseigne, d’une marque ou d’une institution posé au sol et jouer sur le contraste propre/sale. Ce modèle, inédit dans le domaine du clean tag, repose sur la construction de partenariats en amont avec des sociétés d’exploitation de réseau de transports, des collectivités, des sociétés d’aires d’autoroute ou de gestion de parkings urbains, et consiste à proposer aux clients annonceurs des espaces publicitaires au sol négociés et définis à l’avance, dans plusieurs lieux et simultanément, afin de pouvoir mettre en place des campagnes propres et à grande échelle. Les trois associés fondateurs, actuellement hébergés au sein de l’incubateur d’entreprise de l’Université Lyon 3, ont bénéficié d’un prêt d’honneur innovation INOVIZI de 48 000 € associé à un financement bancaire de même montant. Aujourd’hui, BIODEGR’AD est en cours d’implantation à Paris, Marseille, Lille, Metz, Nantes et Bordeaux. Plusieurs recrutements sont en cours, ce qui représentera un effectif de 8 collaborateurs d’ici fin 2014.